Des pédagogies au service des élèves...

... Expliquées aux parents.

Les méthodes coopératives

C'est apprendre à travailler ensemble. La transmission du savoir est plus efficace si le professeur laisse le temps aux élèves de s'approprier la notion.

On peut préférer travailler seul pendant une partie du cours et vouloir confronter son travail à celui de ses camarades pendant un autre moment.

L'essentiel est d'apprendre à son rythme, seul ou à plusieurs, et ensemble de progresser..

Read More

Les institutions pour s'organiser

En s'inspirant des méthodes de Freinet, Fernand Oury avait pensé que l'élève apprenait mieux si le travail coopératif était organisé. De mini-institutions permettent en classe de ritualiser les activités et de mieux répartir le temps de parole de chacun.

Un Conseil d'élèves hebdomadaire (Table Ronde) pour chercher ensemble comment mieux progresser, des responsabilités données à ceux qui le souhaitent pour se rendre utiles, un plan de travail de la séance pour savoir ce qu'il reste à faire, sont des institutions qui aident à apprendre ensemble.

Read More

L'évaluation

Il est important de pouvoir évaluer ses progrès. La notation traditionnelle permet de noter un travail mais pas de mesurer précisément ce qui a été réussi ou non. La moyenne qui en découle ne signifie rien ; les élèves ne sont pas stimulés à faire mieux. Pour un grand nombre d'entre eux, c'est la culture de la médiocrité.

L'évaluation par compétences encourage les élèves à recommencer. On ne peut pas avoir à moitié réussi une compétence comme "Savoir prendre la parole en public" ; on la travaille pour la réussir et cela prend du temps. Mais lorsqu'on la maîtrise enfin, cela signifie que l'on sait comment faire. C'est la culture de la performance.

Read More

Préparation du jeu sur le Petit Prince

Préparation du jeu sur le Petit Prince

 

La méthode de Célestin Freinet est largement adoptée à l’école primaire. Qu’en est-il pour le collège ?