Press "Enter" to skip to content

Exemple de déroulé de cours : Une séance sur les fables

Exemple de déroulé de cours : une séance de 55 min de la séquence 4 sur les fables.

  • Nous commençons par lire ensemble quelques fables pour partir des représentations de chacun : ce que ça raconte, ce que chacun comprend. Je pose quelques questions, mais ne donne pas de réponse. Les élèves prennent la parole pour dire qu’ils connaissent eux aussi des fables (souvent celles de Jean de La Fontaine). [15 min]

  • Nous nous interrogeons sur la raison pour laquelle elles sont étudiées ou apprises à l’école. Rapidement, des hypothèses arrivent : elles doivent nous servir, elles ont une morale. Je décide de vérifier avec eux si cela est vrai, et s’il y a toujours une morale explicite. (1)

  • Les fiches TIC 1 et 2 sont distribuées et chacun se met au travail.

  • Lorsqu’un élève pense avoir fini un TIC, il le dépose sur mon bureau, dans une bannette et retourne à sa place pour faire un autre TIC. (2)

  • Lorsque les TIC sont faits, l’élève se reporte au Plan de Travail affiché au tableau pour savoir ce qu’il lui reste à faire.

  • En fin de séance, je reprends la parole et ceux qui le veulent disent ce qu’ils ont appris. Nous notons alors ensemble une trace écrite, mais pas à toutes les séances. Il faut que toute la classe ait suffisamment avancé. (3)

(1) La notion d’explicite et d’implicite est précisément en cours d’évaluation dans la classe, grâce au logiciel de l’université de Rennes 2 « TACIT ».

Ces fiches, je les ai fabriquées à partir de manuels (pour le choix des textes et certaines questions qui me convenaient. Il n’y a pas de « fichier » déjà prêt car j’aime bien adapter et créer des TIC en fonction de l’évolution des apprentissages. Par exemple, si je m’aperçois qu’une notion ne passe pas, je crée un TIC pour l’aborder. Il n’y a donc pas à proprement parler de « leçon », même si je ne me l’interdis pas à l’occasion, notamment pour le bilan. C’est alors souvent quelques élèves de la classe qui viennent écrire la leçon, ce qu’il faut avoir retenu, ce qu’il faut avoir compris de l’ensemble des séances.

(2) Le travail sur un TIC dure environ 20 minutes, mais c’est très variable d’un élève à l’autre. Certains viennent me voir pour demander de l’aide. S’ils sont plusieurs, je demande à ceux à qui j’ai expliqué d’aider ceux qui viennent les voir. J’évite le plus possible la file d’attente à mon bureau.

(3) Il est important de ne pas supposer que la classe aurait compris lorsque seulement une partie est capable de dire ce qui a été compris !

Comments are closed.